Publications du Service canadien des forêts

Forecasting the spatial distribution of logging residues across the Canadian managed forest. 2018. Barrette, J.; Paré, D.; Manka, F.; Guindon, L.; Bernier, P.; Titus, B. Can. J. For. Res. 48: 1470-1481.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39346

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/cjfr-2018-0080

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Abstract

L’utilisation des résidus de coupe comme matière première dans le secteur de la bioéconomie suscite de plus en plus d’intérêt. Il est difficile d’évaluer la quantité de cette ressource sur de vastes superficies à cause du manque de disponibilité et de consistance de données d’inventaire forestier à travers différentes juridictions et de l’absence d’une définition claire de ce qui constitue des résidus de coupe. Cette étude visait à développer une approche pour estimer spatialement la quantité de résidus de coupe potentiellement disponibles dans un proche avenir dans la forêt aménagée du Canada sur terres publiques à l’aide de la cartographie par télédétection et de comparer ces estimations à des évaluations réalisées sur le terrain. Les estimations de la biomasse des branches et du feuillage obtenues par télédétection, bien qu’elles ne représentent qu’une fraction de la biomasse résiduelle après coupe, étaient généralement comparables aux évaluations des résidus de coupe récupérables après coupe réalisées sur le terrain. Les estimations fondées sur la télédétection étaient en moyenne comparables aux valeurs obtenues sur le terrain à l’échelle de l’unité d’aménagement forestier ou à l’échelle de 100 km2. Par contre elles avaient tendance à ne pas détecter la forte variabilité entre les sites et à sous-estimer les valeurs observées sur le terrain dans les régions où la densité de la biomasse est très élevée. En moyenne, la densité des résidus de coupe à l’échelle nationale est estimée à 26 ± 16 tonnes anhydres (t.a.)·ha-1 et la disponibilité nationale annuelle à 21 M t.a.·an-1. Les cartes qui ont été produites sont disponibles sur doi:10.23687/dd94871a-9a20-47f5-825b-768518140f35 et doi:10.23687/5072c495-240c-42a3-ad55-c942ab37c32a.

Résumé en langage clair et simple

Dans cet article, les chercheurs présentent une nouvelle approche pour estimer spatialement les quantités de résidus de récolte qui seraient potentiellement disponibles à court terme pour la bioéconomie.

À l’échelle d’une unité d’aménagement forestier, les estimés de la biomasse des branches et du feuillage trouvés à l’aide de la télédétection étaient généralement comparables aux estimés faits sur le terrain. Par contre, les estimés issus de la télédétection ne permettaient pas de démontrer la grande variabilité entre les sites.

À l’échelle du Canada, la moyenne des quantités de résidus de récolte est estimée à 28 tonnes anhydres à l’hectare et la disponibilité annuelle est estimée à 21 millions de tonnes anhydres par année.