Publications du Service canadien des forêts

Influence of natural and anthropogenic linear canopy openings on forest structural patterns investigated using LiDAR. 2018. Vepakomma, U.; Kneeshaw, D.D.; De Grandpré, L. Forest 9(540): 1-19.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39339

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.3390/f9090540

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Dans la majeure partie de la forêt boréale commerciale, d’importants réseaux routiers et couloirs de transport de l’énergie ont été aménagés dans le but d’accéder aux ressources naturelles, ce qui entraîne des effets inattendus et peu connus sur la structure de la forêt environnante. Dans la présente étude, nous comparons les effets des espaces découverts linéaires anthropiques et naturels sur l’état des forêts environnantes dans les peuplements d’épinette noire (les trouées, la hauteur des arbres et des gaules et la densité). On a mesuré la structure forestière de bandes de 100 m autour d’espaces découverts anthropiques (routes et lignes de transport d’électricité) et d’espaces découverts linéaires naturels (ruisseaux), de même que la structure d’une forêt d’épinette noire de référence en repérant les troncs individuels et les trouées du couvert forestier sur de récents modèles LiDAR aérien haute densité de la hauteur du couvert forestier. La méthode des sommes cumulées a été employée pour évaluer la distance de l’effet de bordure. Les résultats démontrent que les forêts entourant les espaces découverts anthropiques sont moins denses et comportent plus de trouées et des arbres de plus petite taille comparativement aux espaces découverts naturels. Les forêts étaient plus denses autour des espaces découverts linéaires naturels et anthropiques que dans la forêt de référence, où des effets de bordure ont été observés sur des distances allant de 24 à 75 m et de 18 à 54 m respectivement. Une forte densité de gaules dans les forêts entourant les espaces découverts anthropiques qui présentent beaucoup de trouées peut éventuellement mener à une augmentation de la biomasse forestière dans la zone entourant les routes, comme on l’observe actuellement autour des espaces découverts naturels.