Publications du Service canadien des forêts

Variability and drivers of burn severity in the northwestern Canadian boreal forest. 2018. Whitman, E.; Parisien, M.-A.; Thompson, D.K.; Hall, R.J.; Skakun, R.S.; Flannigan, M.D. Ecosphere 9(2):e02128.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 39254

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/ecs2.2128

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les gestionnaires des terres dans la région de la forêt boréale doivent savoir comment les feux de forêt affectent la végétation et les sols afin de pouvoir faire face aux dangers immédiats résultant des incendies et gérer la restauration à long terme des écosystèmes qui ont été brûlés. Les auteurs voulaient savoir si les données recueillies à partir d'images satellites grâce à la technologie de la télédétection donnent une bonne représentation de la gravité des effets des incendies sur la végétation et les sols (appelée gravité des incendies) dans les forêts boréales du nord du Canada. Pour ce faire, ils ont comparé les données de télédétection avec les informations qu'ils ont recueillies sur le terrain un an après six très grands feux de forêts qui ont brûlé en 2014 dans les Territoires du Nord-Ouest et le nord-est de l'Alberta. Sur leurs sites, ils ont recueilli des informations sur diverses mesures concernant la gravité des incendies, comme l'étendue de la combustion (brûlage) dans la couronne des arbres et sur le sol de la forêt et le nombre d'arbres morts. Ils ont découvert que les données de télédétection étaient liées de manière significative à leurs mesures de la gravité des incendies sur le terrain, et que la structure et la composition de la forêt avant le feu permettaient de prédire la gravité des incendies. Les résultats de cette étude suggèrent que les gestionnaires des terres peuvent utiliser les données de télédétection pour déterminer les effets écologiques des feux de forêt dans les forêts du Nord, qui peuvent être difficiles ou coûteuses à visiter.