Publications du Service canadien des forêts

Sirex noctilio in Ontario pine forests: observations over five years.2018. Haavik, L.J.; Dodds, K.J.; Allison, J.D. Canadian Entomologist 150(3):347-360.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39212

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.4039/tce.2018.18

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Plus de dix ans après sa découverte en Amérique du Nord, le sirex européen du pin, sirex noctilio F., ne s’est pas révélé être un tueur d’arbres agressif dans les forêts de pins du nord-est. Nous sommes préoccupés par son potentiel de devenir un ravageur plus agressif à mesure qu’il se déplace vers le sud ou que les conditions environnementales changent, car il a entraîné des pertes de pins considérables dans d’autres régions qu’il a envahies. Nous avons observé l’attaque du sirex noctilio et ses répercussions dans huit peuplements de pins dans l’Ontario sur une période de cinq ans. L’activité du sirex noctilio n’a pas beaucoup changé entre 2012 et 2016. Le sirex noctilio a tué entre 3 % et 48 % des tiges de pins et entre 3 % et 36 % de la surface terrière des pins. La majorité de la mortalité causée par le sirex noctilio s’est limitée aux arbres supprimés et intermédiaires. Parmi les 17 % de pins étudiés qui ont été attaqués ou tués par le sirex noctilio, 44 % ont été attaqués sur plusieurs années. Selon l’année, entre 46 % et 79 % des arbres étaient vivants l’année suivant l’attaque, ce qui indique que de nombreux arbres étudiés étaient au moins résistants à la première attaque du sirex noctilio. Bien que ses effets semblent se limiter à ces forêts, pour le moment, nous recommandons de poursuivre les observations au cours des prochaines années.