Publications du Service canadien des forêts

Do natural enemies explain fluctuations in low-density spruce budworm populations? 2018. Bouchard, M.; Martel, V.; Régnière, J.; Therrien, P.; Correia, D. Ecology 99(9): 2047-2057.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39209

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1002/ecy.2417

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans cet article, les chercheurs ont étudié, dans des conditions pré-épidémiques, la prédation et le parasitisme chez des larves de tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) élevées en laboratoire et déposées à différents endroits au Québec, et ce, sur une période de 11 ans. Parmi les principaux constats, mentionnons que seuls les taux de parasitisme étaient similaires sur de grandes distances (plus de 600 km) et que la variation dans le temps de la prédation et du parasitisme n’influençait pas les populations de TBE.

Des baisses à grande échelle du parasitisme peuvent se produire, ce qui pourrait potentiellement expliquer le déclenchement d’une épidémie puisque le parasitisme maintient les populations à des niveaux bas. Toutefois, les résultats de l’étude indiquent que d’autres facteurs, tels que l’effet de la température sur le développement des larves de TBE, ont également un rôle à jouer.

Dernière mise à jour :