Publications du Service canadien des forêts

Recurring surface fires cause soil degradation of forest land: A simulation experiment with the EFIMOD model. 2018. Nadporozhskaya, M.A.; Chertov, O.G.; Bykhovets, S.S.; Shaw, C.H.; Maksimova, E.Y.; Abakumov, E.V. Land Degredation and Development 29(7):2222-2232.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 39194

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/ldr.3021

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Au cours des dernières décennies, la fréquence et la superficie des feux de forêt ont augmenté en Russie et au Canada. Si les feux sont trop fréquents, ils peuvent modifier l'équilibre entre la vitesse de croissance des arbres et la capacité du sol à fournir les nutriments nécessaires à leur croissance. Cela peut à son tour affecter la façon dont la forêt absorbe les gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone de l'atmosphère par la croissance des arbres et la façon dont le sol libère du dioxyde de carbone dans l'atmosphère par décomposition. Les modèles informatiques peuvent être utilisés pour calculer l'effet des feux répétés sur des forêts sur 100 ans ou plus, ce qui est difficile à réaliser pour les gens dans la forêt. Nous avons utilisé le modèle informatique de l'Institut européen des forêts (EFIMOD) pour simuler l'effet de feux répétés sur 140 ans sur les forêts de pins sylvestres en Russie. Dans un scénario avec un seul incendie pendant la période de simulation, la croissance des arbres n'a pas été affectée et il y a eu une perte de 10 p. 100 de la matière organique du sol. Lorsque nous avons simulé trois incendies au cours de cette période, la croissance des arbres a diminué de 30 p. 100 et il y a eu une perte de 30 p. 100 de la matière organique du sol. Pour bien calculer la contribution des forêts au bilan mondial des gaz à effet de serre, nous devons comprendre l'effet des feux répétés sur les forêts et leurs émissions de carbone.