Publications du Service canadien des forêts

Impact of rearing temperature on encapsulation and the accumulation of transcripts putatively involved in capsule formation in a parasitized lepidopteran host. 2018. Seehausen, L.; Naumann, P.-H.; Béliveau, C.; Martel. V.; Cusson, M. J. Insect Physiol. 244-249.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39133

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Pour contrer les attaques de parasitoïdes qui nuisent à son développement, la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) peut encapsuler leurs œufs ou provoquer leur noircissement, entraînant ainsi leur mort. Dans cette étude, les chercheurs ont démontré que l’encapsulement des œufs du parasitoïde Tranosema rostrale par les cellules sanguines de la TBE augmentait en fonction de la température.

Plus précisément, l’étude confirme que le lien entre la température et l’encapsulement s’explique par l’effet combiné de deux facteurs : une réduction de l’expression de gènes viraux (virus transmis à la TBE par T. rostrale) et une augmentation de l’expression de gènes associés à la réponse immunitaire de la TBE selon la température.

La guêpe parasitoïde T. rostrale utilise son dard pour pondre ses œufs sous la peau des larves de la TBE. Une fois parasitée par T. rostrale, la TBE arrête son développement au sixième et dernier stade larvaire sous l’action d’un virus appelé polydnavirus (PDV) qui est produit par l’ovaire de la guêpe.