Publications du Service canadien des forêts

Intensive forest harvesting increases susceptibility of northern forest soils to carbon, nitrogen and phosphorus loss. Hume, A.M.; Chen, H.Y.H.; Taylor, A.R. 2017. Journal of Applied Ecology: online early.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 39125

La langue : Anglais

Disponibilité : Non disponible (cliquer pour plus de détails)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1111/1365-2664.12942

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

  1. La compréhension des impacts de l’exploitation forestière est essentielle à l’aménagement forestier durable, mais il reste beaucoup d’incertitude concernant les effets de l’exploitation forestière sur les dynamiques du carbone (C), de l’azote (N) et du phosphore (P) dans le sol.
  2. Nous avons réalisé une méta analyse de 808 observations faites dans le cadre de 49 études menées dans diverses parties du monde afin d’évaluer les effets de l’exploitation forestière sur les stocks et les concentrations de C, de N et de P dans le sol ainsi que sur les rapports C/N/P par rapport à des peuplements témoins non exploités.
  3. Pour toutes les intensités de coupe confondues, l’exploitation forestière n’a pas eu d’effet sur le stock de C dans la couverture morte ou dans le sol minéral, mais elle a réduit le rapport C/N ainsi que les concentrations de C, de N et de P dans la couverture morte, augmenté la concentration de C et le rapport C/N dans le sol minéral et réduit le stock de N dans le sol minéral. Alors que la coupe partielle, la coupe par troncs entiers et la coupe par arbres entiers n’ont eu aucun effet sur les stocks de C et de N et les rapports C/P et N/P dans la couverture morte et les concentrations de C et de N dans le sol minéral, la coupe suivie du brûlage a eu des effets négatifs significatifs sur ces variables. La réduction de la concentration de P dans la couverture morte était semblable pour la coupe par troncs entiers et la coupe par arbres entiers. Les effets négatifs de l’exploitation forestière étaient le plus prononcés dans les peuplements de conifères. Les concentrations de C et de N et le rapport C/N ont diminué avec le temps depuis la coupe, mais pas la concentration de P dans le sol, de sorte que le rapport N/P a augmenté dans la couverture morte.
  4. Synthèse et applications. Nos résultats mettent en évidence l’importance des effets de l’intensité de la coupe et de la période de révolution sur la disponibilité à long terme des éléments nutritifs dans le sol. En outre, le délai de rétablissement de la concentration de phosphore après la coupe indique peut être un découplage entre le cycle du phosphore et ceux du carbone et de l’azote et pourrait être préoccupant dans les forêts aménagées.

Résumé en langage clair et simple

La disponibilité dans le sol des nutriments, particulièrement l’azote [N] et le phosphore [P], constitue un indicateur important de la productivité forestière. Nous avons utilisé une chronoséquence de peuplements de la forêt boréale s’échelonnant sur une longue période pour étudier l’effet de l’âge du peuplement et de la composition de la strate arborescente sur les tendances à long terme de la teneur du sol en N et en P et des rapports stœchiométriques de ces éléments dans la forêt boréale du centre du Canada. Nous avons constaté que les teneurs du sol en N et en P étaient les plus basses pendant les stades intermédiaires de la succession (par exemple, stade d’exclusion des tiges), durant lesquels les arbres poussent rapidement et accumulent une biomasse aérienne élevée, particulièrement dans le cas des peuplements de conifères.