Publications du Service canadien des forêts

Fate of spinosad in litter and soils of a white spruce plantation in central Ontario. 2002. Thompson, D.G.; Harris, B.J.; Buscarini, T.M.; Chartrand, D.T. Pest Management Science 58: 397-404.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39111

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/ps.467

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Spinosad est un insecticide naturel ayant le potentiel de devenir un nouvel agent de lutte biorationnelle contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette, l’insecte défoliateur le plus destructeur d’épinette et de sapin baumier au Canada. Des expériences sur le devenir terrestre ont été menées dans un couvert de conifères plein et dans une ouverture naturelle d’un peuplement d’épinette blanche mature du centre de l’Ontario pour étudier le devenir et la persistance de Spinosad dans la couverture morte et les sols sous-jacents. Les résidus initiaux moyens de spinosyne A et D étaient d’environ 0,2 et 0,02 µg g-1, respectivement, dans le feutre racinaire et les sols exposés, mais étaient sensiblement plus élevés, 2,72 et 0n,36 µg g-1, dans la litière sous le couvert de conifères. Les résultats ont démontré que les résidus de spinosad dans la litière de l’épinette, le feutre racinaire de graminée et les sols exposés de loam sableux se dissipaient rapidement, selon des modèles de déclin hyperbolique ou exponentiel. Les valeurs du temps de dissipation (DT50) allaient de 2,0 à 7,8 jours, en fonction de la matrice et des conditions expérimentales. Les augmentations de perturbation dans les résidus de métabolite déméthylé ont permis de constater que le produit parent était dégradé in situ. Aucun signe de mobilité verticale des analytes n’a été observé.