Publications du Service canadien des forêts

Can woody biomass support a pellet industry in southeastern Ontario: A case study. 2016. Krigstin, S.; Wetzel, S.; Mabee, W.; Stadnyk, S. The Forestry Chronicle 92(2): 189-199.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39045

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Non disponible (cliquer pour plus de détails)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.5558/tfc2016-038

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

De nouvelles politiques concernant les énergies renouvelables en Europe ont entraîné une hausse de la demande de copeaux de bois dans l’UE. L’Europe consomme plus de copeaux de bois qu’elle n’en produit. La hausse de la demande de l’Europe représente une occasion pour le Canada de fournir des copeaux de bois à l’étranger. Le Canada a une tradition établie d’exportation de la majorité de sa production de copeaux de bois. À travers l’histoire, l’ouest du Canada a dominé le marché de l’exportation de copeaux de bois vers l’Europe, mais ces dernières années, les exportations se sont tournées vers l’Asie, qui représente une occasion pour l’Est du Canada d’augmenter ses exportations de copeaux de bois vers l’Europe. Cette étude de cas a été réalisée pour déterminer si la région de Bancroft, en Ontario, dispose de suffisamment de résidu de scierie pour soutenir une industrie de copeaux de bois. La région de Bancroft a été sélectionnée pour cette étude de cas, car elle a été touchée par les ralentissements récents de l’industrie du bois de sciage et une usine de copeaux de bois pourrait offrir des avantages à la collectivité sur le plan économique. Après avoir observé 12 scieries dans la région et calculé la quantité de résidu de bois généré par chacune d’entre elles, nous avons déterminé qu’il y avait suffisamment de résidu de bois pour soutenir une usine de copeaux de bois produisant 100 000 tonnes par an, en supposant que l’intégralité du résidu soit utilisée. Nous avons observé les caractéristiques du résidu de bois pour nous assurer qu’il pourrait produire des copeaux conformes aux normes européennes. Nous avons également tenu compte du bois qui est actuellement utilisé comme bois à pâte pour la fabrication de papier, car la demande dans cette branche de production de bois a connu une baisse au cours des dernières années. Nous avons déterminé qu’il y a une quantité suffisante de biomasse de bois de bonne qualité pour soutenir une industrie de copeaux de bois dans la région de Bancroft. Entre autres considérations susceptibles d’influencer le succès d’une usine de copeaux de bois, citons assurer l’approvisionnement en résidu et la concurrence des autres usines de copeaux de bois, des usines de carton-panneau et des usines de bois à pâte et de papier. Il est également important de tenir compte des incertitudes économiques qui pourraient influencer le marché de l’exportation, comme le dollar canadien ou les cours du pétrole.

Dernière mise à jour :