Publications du Service canadien des forêts

Landscape level impacts of EIS on SBW, other herbivores and associates natural enemies (ACOA RD100 2.2.2). 2018. Martel, V.; Johns, R.; Eveleigh, E.; McCann, K.; Pureswaran, D.; Sylvain, Z.; Morrison, A.; Morin, B.; Owens, E.; Hébert, C. In SERG International 2018 Workshop Proceedings. pp. 138-146.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39036

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Ce rapport présente les résultats de la dernière année de notre projet de recherche visant à répondre à trois grandes questions dans le développement du cadre de travail de la Stratégie d’intervention hâtive : (i) Les traitements causent-il suffisamment de mortalité additionnelle (c.-à-d., de la mortalité en plus de ce qui se produirait naturellement) pour causer le déclin des populations? (ii) La migration de masse des papillons empêche-t-elle l’efficacité des traitement? (iii) Les traitements amènent-ils des effets non voulus sur les chenilles non-ciblées et sur les ennemis naturels? En 2017, les résultats préliminaires suggèrent que les traitements ont causé (tilde)20% de mortalité additionnelle dans la gamme des densités testées. De plus, les taux de croissance intergénérationnelles des populations (basés sur les collections de L2 en 2016 et 2017) indiquent que les traitements ont causé un déclin des tordeuses de faible à significatif, alors que les densités de tordeuses des sites non-traités ont généralement augmentés. Nos résultats indiquent que traiter les sites relativement tôt ((tilde)L4.5) amène une plus grande efficacité que de traiter les sites tard ((tilde)L6). La validation de la détection et de l’identification des parasitoïdes par biologie moléculaire dans les larves congelées est toujours en cours.

Dernière mise à jour :