Publications du Service canadien des forêts

Missing forest cover gains in boreal forests explained. 2018. Guindon, L.; Bernier, P.Y.; Gauthier, S.; Stinson, G.; Villemaire, P.; Beaudoin, A. Ecosphere 9: e02094.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 39021

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/ecs2.2094

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Dans cette étude, les chercheurs ont constaté, pour le Canada, une reprise généralisée et rapide du couvert forestier boréal après coupe et une reprise aussi généralisée, quoique plus lente, dans les sites brûlés. Ces résultats vont à l’encontre de ceux d’une étude mondiale récente qui rapportait une perte nette de couvert forestier pour le Canada d’environ 5,6 % pour la forêt boréale et de 3,6 % pour la forêt circumboréale sur une période de 12 ans. Les chercheurs ont aussi démontré que ces présumées pertes nettes importantes découlaient d’enjeux méthodologiques liés à la difficulté de détecter la reprise du couvert en forêt boréale sur une courte période de temps.

Les méthodologies actuelles de télédétection à grande échelle ne distinguent pas toujours correctement s’il y a reprise ou non après une perturbation du couvert forestier. Cette lacune est d’autant plus observable lorsque l’analyse est basée sur des images prises sur un court laps de temps. Avec l'intensification du changement climatique et des impacts humains dans le monde entier, il est urgent de pouvoir faire cette distinction avec plus de fiabilité.