Publications du Service canadien des forêts

Direct estimation of Byram's fire intensity from infrared remote sensing imagery. 2017. Johnston, J.M.; Wooster, M.J.; Paugam, R.; Wang, X.; Lynham, T.J.; Johnston, L.M. International Journal of Wildland Fire 26(8): 668-684.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 39019

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1071/WF16178

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

L’intensité du feu de Byram est l’un des outils de mesure les plus importants et largement admis pour quantifier le comportement des feux de végétation. Le calcul de l’intensité du feu de Byram nécessite la mesure de la consommation du carburant, du front de combustion et du taux de propagation. Les méthodes existantes permettant d’obtenir ces mesures sont soit inexactes soit parfois impossibles à réaliser sur le terrain. Le présent article expose et évalue une série de méthodes de télédétection pour dévier directement l’intensité radiative du feu grâce à l’approche de la puissance radiative du feu (FRP) appliquée à l’imagerie thermique infrarouge de propagation des feux de végétation. Des comparaisons entre les données de télédétection et les mesures d’échantillon de sol ont permis d’évaluer les différentes estimations de l’intensité du feu de Byram et de déterminer la partie radiative de l’énergie émise par un feu. Les résultats indiquent que l’on peut raisonnablement estimer l’intensité du feu de Byram le long d’un front avançant (et confirment les méthodes traditionnelles d’estimation, R² = 0,34 – 0,73) à partir d’une série d’images par télédétection recueillies au bon moment sans avoir recours à des prélèvements de sol ou à des données accessoires. Nous estimons ensuite que la partie radiative de l’énergie émise par un feu varie de 0,15 à 0,20 selon la méthode de calcul, ce qui est semblable aux estimations précédentes.

Résumé en langage clair et simple

Résumé vulgarisé en français : Dans cette étude, nous examinons des méthodes servant à mesurer le comportement du feu. Nous proposons de nouvelles façons de mesurer l’intensité du feu (IF) en utilisant une imagerie par infrarouge, et les testons à l’aide de données expérimentales. Nous avons testé trois méthodes, soit deux nouvellement proposées et une déjà proposée, mais jamais testée. Nos conclusions : les nouvelles méthodes fonctionnent très bien, et la méthode déjà existante peut fonctionner ou non. Les répercussions de cette étude peuvent s’avérer importantes. Habituellement, l’unique façon de mesurer l’IF est d’analyser des échantillons de sol avant et après le feu. Cette méthode requiert des feux expérimentaux et coûte très cher. À partir de ces nouvelles méthodes, il est maintenant possible de calculer l’IF de n’importe quel feu, sans échantillonnage de sol, à condition d’avoir de l’imagerie par infrarouge à disposition. Cette approche ouvre la porte à des calculs d’IF plus précis, et pourrait servir à calculer l’IF des feux sauvages.