Publications du Service canadien des forêts

Barriers to enhanced and integrated climate change adaptation and mitigation in Canadian forest management. 2017. Williamson, T.B.; Nelson, H.W. Canadian Journal of Forest Research 47(12):1567-1576.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 38932

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/cjfr-2017-0252

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Les forêts sont sensibles aux effets des changements climatiques et elles jouent un rôle important dans les cycles du carbone. Cette dualité a d’importantes répercussions sur l’aménagement forestier en termes d’exigences pour l’intégration de mesures d’atténuation et d’adaptation améliorées et intégrées. Idéalement, deux changements de niveau conceptuel pourraient offrir les moyens d’implantation. Premièrement, l’incorporation d’éléments reliés aux changements climatiques dans la définition de l’aménagement forestier durable (AFD) fournirait des mandats pour développer de meilleures approches. Deuxièmement, l’intégration d’un AFD amélioré faciliterait son implantation. Il y a cependant des facteurs qui peuvent entraver son implantation. L’identification et l’évaluation de ces facteurs nous permet de mieux comprendre les exigences pour intégrer l’adaptation ou l’atténuation. Cette étude passe en revue, organise et interprète la littérature dans le but d’identifier les obstacles potentiels. Les obstacles á l’harmonisation ont trait aux différences entre adaptation et atténuation dans les croyances et schémas préexistants. La mise en place d’obstacles est par nature psychologique et institutionnelle. Les obstacles á l’implantation incluent les déficits de capacités, (p. ex., les limites de financement, le manque de connaissances et de données scientifiques concernant les bénéfices, les compromis et les synergies entre adaptation et atténuation) ainsi que des questions de gouvernance. Les obstacles sont étroitement reliés, dynamiques et subjectifs. S’attaquer aux obstacles requiert une approche holistique qui reconnaît la nature complexe et dynamique des processus de modification des politiques forestières.

Résumé en langage clair et simple

Les analystes ont trouvé quelques raisons d’inclure l’adaptation et l’atténuation dans la gestion des forêts. Il y a une possibilité d’inclure l’adaptation et l’atténuation parce qu’elles sont essentiellement des activités d’aménagement forestier qui peuvent être mélangées dans les cadres existants. Néanmoins, il existe quelques barrières (p. ex., barrières à l’harmonisation, à l’habilitation et à la mise en œuvre). Il faudra déployer beaucoup d’efforts pour surmonter ces barrières. Les prochaines étapes logiques pour s’attaquer à ces barrières et progresser sont les suivantes : 1) intégrer les considérations relatives à l’adaptation et à l’atténuation dans les objectifs d’aménagement forestier (p. ex., intégrer le changement climatique dans les définitions de l’aménagement durable des forêts); 2) promouvoir l’échange de connaissances, la communication et l’éducation sur l’adaptation et l’atténuation dans l’aménagement des forêts (p. ex., par des partenariats entre les membres de la communauté scientifique, les aménagistes forestiers et les décideurs); 3) introduire continuellement des approches courantes qui incluent l’adaptation et l’atténuation dans les pratiques d’aménagement forestier. Les résultats aideront les aménagistes forestiers à élaborer des stratégies et des approches pour aménager les forêts de manière plus efficace dans un contexte de changement climatique.