Publications du Service canadien des forêts

A novel stochastic method for reconstructing daily precipitation times-series using tree-ring data from the western Canadian Boreal Forest. 2017. Chun, K.P.; Mamet, S.D.; Mestsaranta, J.; Barr, A.; Johnstone, J.; Wheater, H. Dendrochronologia 44(2017):9-18.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 38891

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.dendro.2017.01.003

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Les modèles informatisés qui simulent la croissance des forêts pour de nombreuses années et décennies à venir doivent savoir combien de pluie peut tomber chaque jour pour faire de meilleures prévisions. Cependant, la plupart du temps nos prévisions de pluie ne sont que pour une période de quelques semaines, et les prévisions climatiques à long terme ne fournissent habituellement que la quantité de pluie dans une année entière. Pour résoudre ce problème, cette étude a comparé les registres de pluviométrie aux anneaux de croissance annuelle des arbres, qui sont souvent liés : plus il pleut, meilleure est la croissance et plus les anneaux sont larges. À trois endroits en Saskatchewan, les scientifiques ont installé des instruments sophistiqués sur de grandes tours s’élevant au-dessus de la forêt afin de mesurer les nombreux facteurs qui peuvent influer sur la forêt, y compris les précipitations quotidiennes. Des carottes ont été prélevées sur les arbres poussant sous ces tours et les anneaux de croissance annuelle ont été mesurés. Ces données ont été utilisées pour estimer la probabilité de précipitations. Occasionnellement, les choses n’ont rien à voir avec la quantité de pluie, comme les feuilles et les aiguilles dévorées par les insectes, une cause de l’étroitesse des anneaux des arbres. Il serait utile d’avoir ces estimations de la probabilité pour différents types de forêt dans différentes parties du Canada, mais il faudra les utiliser prudemment pour faire des prévisions au sujet des précipitations quotidiennes, surtout quand des éclosions d’insectes arrivent en même temps