Publications du Service canadien des forêts

Biogeography and organic matter removal shape long-term effects of timber harvesting on forest soil microbial communities. 2017. Wilhelm, R.C.; Cardenas, E.; Maas, K.r.; Leung, H.; McNeil, L.; Berch, S.; Chapman, W.; Hope, G.; Kranabetter, J.M.; Dubé,S.; Busse, M.; Fleming, R.L.; Hazlett, P.W.; Webster, K.L.; Morris, D.; Scott, D.A.; Mohn, W.W. International Society for Microbial Ecology Journal. p1-17.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 38839

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1038/ismej.2017.109

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Les colonies microbiennes présentes dans le sol jouent un rôle central dans la pérennité du cycle nutritif et de la productivité du sol. L’intensification de l’utilisation des terres forestières risque d’influer sur ces colonies. La présente étude a défini les effets sur le long terme (11 à 17 ans après la récolte) de la récolte du bois et de l’élimination des matières organiques sur les populations bactériennes et fongiques dans 18 stations d’observation de la productivité des sols à long terme (PSLT) réparties dans toute l’Amérique du Nord. Des techniques d’étude du génome ont permis aux auteurs de déterminer que les traitements après récolte n’avaient aucun effet sur la plupart des taxons. Sur les parcelles sur lesquelles un décapage de la couverture morte a été effectué, on a observé une hausse des populations d’organismes résistants à la chaleur et une baisse des populations de champignons ectomycorhiziens. Cette étude menée au niveau moléculaire nous permet d’approfondir notre compréhension des effets des perturbations du milieu forestier sur les colonies microbiennes présentes dans le sol.

Dernière mise à jour :