Publications du Service canadien des forêts

Hemispherical photography in forest science: conclusions, applications, limitations, and implementation perspectives. 2017. Fournier, R.A.; Hall, R.J. Pages 287-302 (Chapter 10) in R.A. Fournier and R.J. Hall, editors. Hemispherical photography for forestry: theory, methods, applications. Springer International Publishing, Switzerland.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 38833

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Non disponible (cliquer pour plus de détails)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La photographie hémisphérique est une technique visant à photographier les couverts végétaux et forestiers à l’aide d’un objectif grand angle extrême (de type fish-eye). Les photos sont prises en regardant vers le haut à partir du tapis forestier, et elles estiment le rayonnement solaire se trouvant sous le couvert ainsi que d’autres caractéristiques de celui-ci. La photographie hémisphérique est d’un intérêt considérable pour les recherches forestière et écologique puisqu’elle peut calculer le rayonnement solaire transmis à travers le couvert forestier et ses effets sur la composition et la structure des végétaux. Ce chapitre introduit un ouvrage rédigé par de multiples auteurs qui porte sur l’utilisation de la photographie hémisphérique dans le cadre des sciences forestières et sur l’histoire de cette technique. Il explique également le double rôle de celle-ci : elle calcule l’énergie solaire (rayonnement solaire) et son rôle fondamental dans la croissance des végétaux et mesure les caractéristiques de la structure du couvert, notamment l’indice de surface foliaire. L’introduction résume également chaque chapitre de l’ouvrage, illustrant la façon dont la photographie hémisphérique peut être utilisée comme outil pour améliorer les connaissances écologiques.