Publications du Service canadien des forêts

Surveillance during monitoring phase of an eradication programme against Anoplophora glabripennis (Motschulsky) guided by a spatial decision support system. 2017. Fournier, R.E.; Turgeon, J.J. Biological Invasions 19(10): 3013-3035.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 38813

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10530-017-1505-2

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La revue scientifique « Biological Invasions » publie des articles de recherche et de synthèse sur les modèles et processus des invasions biologiques dans les écosystèmes terrestres, marins et d’eau douce. Les manuscrits traitant des questions relatives à la gestion et aux politiques dans le contexte des programmes de conservation et de la lutte ou du contrôle des invasions au niveau mondial sont aussi intéressants. En 2003, l’agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a entamé un programme d’éradication du capricorne asiatique (anoplophora glabripennis), un coléoptère originaire d’Asie qui s’introduit dans le phloème et le bois, peu après la découverte d’une population reproductrice à Toronto et à Vaughan, en Ontario. Dans le cadre de ce programme, plusieurs opérations de surveillance des arbres ont été effectuées dans toute la zone de quarantaine sur plusieurs années. Nous avons élaboré un système géographique d’aide à la décision pour faciliter la répartition, le suivi, la prévision et l’établissement de rapports pour ces activités de surveillance. Nous avons configuré ce système à l’aide de données recueillies par l’ACIA durant la phase de traitement de son programme d’éradication et en nous appuyant sur les connaissances existantes en matière de politiques et dans les milieux scientifiques et d’experts. Son objectif est la facilitation de l’apprentissage organisationnel et la résolution de la question de l’incertitude des paramètres fondamentaux du système. Cela a permis l’autorisation et la mise en œuvre de nombreuses améliorations au cours de son élaboration et de son utilisation. Notre système a permis d’organiser efficacement la surveillance jusqu’à ce que l’éradication totale de la population de nuisibles soit déclarée, après neuf cycles de surveillance : les quatre cycles initiaux ont permis la découverte de petites populations résiduelles de coléoptères. Nous sommes convaincus que la flexibilité de notre système permettra l’intégration de divers principes et paramètres, ainsi que la mise en œuvre de pratiques exemplaires de lutte contre cette espèce et d’autres organismes.