Publications du Service canadien des forêts

The Delphi method as an alternative to standard committee meetings to identify ecological issues for forest ecosystem-based management: A case study. 2016. Waldron, K.; Lussier, J.-M.; Thiffault, N.; Bujold, F.; Ruel, J.-C.; St-Onge, B. For. Chron. 92: 453-464.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 38714

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La rencontre en comité d’experts est une des méthodes de consultation d’experts les plus communes dans le domaine de l’aménagement forestier. Elle comporte cependant certains désavantages comme le risque d’iniquités dans la prise en compte de l’opinion des participants ou les longues périodes de temps requises. C’est ce qui nous a conduits à évaluer une autre méthode de consultation d’experts, la méthode Delphi, notamment pour identifier les enjeux écologiques de l’aménagement écosystémique dans les forêts boréales de seconde venue de l’est du Québec (Canada). Dans cet article, nous avons donc comparé cette méthode à celle des rencontres en comité d’experts sur la base du temps requis et de l’efficacité des consultations. Parmi les 30 experts contactés, 21 ont accepté de participer aux trois tours de l’étude Delphi. À la fin du processus, un sondage d’appréciation a permis de comparer la perception des participants sur chacune des deux méthodes. Cette comparaison a démontré que la méthode Delphi prenait moins de temps et qu’elle semblait plus juste et impartiale puisqu’elle tenait compte de toutes les opinions, ce qui n’est pas toujours le cas lors des réunions en comité. Cependant, les participants croient que les comités ont l’avantage de permettre une meilleure compréhension de l’opinion des autres. En conclusion, la méthode Delphi offre des possibilités intéressantes pour établir les enjeux écologiques d’aménagement forestier écosystémique.

Dernière mise à jour :