Publications du Service canadien des forêts

Optimum vegetation conditions for successful establishment of planted Eastern white pine (Pinus strobus L.) 2017. Pitt, D.G.; Hoepting, M.K.; Parker, W.C.; Morneault, A.E.; Lanteigne, L.; Stinson, A.; Farrell, J.C.G. Forests 7(8): 1-25.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 38301

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.3390/7080175

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

On a évalué le rendement de la dixième saison de croissance des semis du pin blanc de l’Est plantés (Pinus strobus L.) en réaction aux traitements de lutte contre la végétation herbacée et boisée dans une coupe à blanc et à deux variantes du système de régénération uniforme par coupes progressives (coupes secondaires futures simples par rapport aux coupes secondaires futures multiples). La lutte contre la végétation herbacée consiste en l’élimination des graminées, des plantes herbacées non graminoïdes, des fougères et d’arbustes pendant les deux ou quatre premières saisons de croissance suivant la plantation. Les traitements de lutte contre la végétation feuillue, effectués avec des traitements contre les herbacés sur une surface de réponse, consistent au retrait permanent de tous les arbustes hauts et les feuillus au moment de la plantation, à l’issue de la deuxième ou de la cinquième saison de croissance, ou pas du tout. En général, la taille moyenne d’un pin planté était liée d’une manière positive à la durée du traitement contre la végétation herbacée et d’une manière négative aux retards dans le traitement contre la végétation boisée. Le charançon du pin blanc (Pissodes strobi) modifie ces tendances, réduisant la hauteur du pin sur les parcelles ayant peu ou pas de végétation dominante de feuillus ou de couvert arboré. Lorsque la régénération naturelle de pins s’opère dans ces parcelles, la croissance est semblable tout en étant subordonnée au pin planté.