Publications du Service canadien des forêts

Projected changes in daily fire spread across Canada over the next century. 2017. Wang, X.; Parisien, M.-A.; Taylor, S.W.; Candau, J.-N.; Stralberg, D.; Marshall, G.; Little, J.M.; Flannigan, M.D. Special Issue of Environmental Research Letters 12(2):10.1088/1748-9326/aa5835.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 38289

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1088/1748-9326/aa5835

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans le contexte des changements climatiques, prédire et comprendre les futurs régimes des feux à l’échelle du Canada est une priorité pour la gestion et la recherche forestières. En raison principalement des difficultés à obtenir des prévisions forêt-météo quotidiennes, l’un des principaux défis dans la prévision des activités des feux est d’estimer dans quelle mesure le changement des potentielles conditions météorologiques pourrait entraîner une propagation des feux de profondeur. Par conséquent, les études précédentes prédisaient les feux en utilisant des prévisions météorologiques mensuelles, annuelles, ou pluridécénnales, sacrifiant ainsi les renseignements pertinents aux propagations individuelles des feux. À l’aide des prévisions climatiques de la cinquième phase du projet d’intercomparaison des modèles couplés (CMIP5), d’observations météorologiques antérieures, des données de détection des feux de MODIS, et de la base de données nationale des feux du Canada, la présente étude a examiné les changements potentiels du nombre de jours d’activité des feux de forêt en liant les « jours de propagation » aux cycles de conditions météorologiques quotidiennes propices aux feux. Les résultats suggèrent que les changements climatiques au cours du prochain siècle pourraient avoir des répercussions importantes sur les jours de propagation des feux dans presque toutes les terres forestières du Canada. Le nombre de jours de propagation des feux pourrait être multiplié par 2 ou 3 en cas de taux de CO2 élevés dans l’est du Canada, et connaître une augmentation de plus de 50 % dans l’ouest du Canada, où le risque de feux est déjà élevé. L’évolution de la future propagation des feux est essentielle pour comprendre les changements de régime des feux, mais également pertinente pour les activités de gestion et de réduction du risque de feux.

Dernière mise à jour :