Publications du Service canadien des forêts

Wood ash as a soil amendment in Canadian forests: what are the barriers to utilization? 2018. Hannam,K.D.; Venier, L.:Allen, D.; Deschamps,C.; Hope, E.; Jull, M.;Kwiaton, W.; McKenney,D.; Rutherford, M.;Hazlett, P.W. Canadian Journal of Forest Research 48: 1-9.

Année : 2018

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 38279

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2017-0351

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

À mesure que l’industrie de la bioénergie forestière au Canada se développe, la cendre de bois générée comme sous-produit devient préoccupante. Dans les pays où les secteurs de la bioénergie forestière sont développés, on encourage activement les épandages de cendre de bois sur les sols forestiers pour conserver la productivité de la forêt, mais cette pratique n’a pas suscité un grand intérêt du Canada. Dans le but de s’assurer que le développement de la bioénergie forestière au Canada est durable et que la responsabilité sociale en matière de bioénergie est maintenue, les acteurs du secteur canadien forestier et de la bioénergie doivent bien comprendre i. les avantages d’utiliser la cendre des sites d’enfouissement comme amendement du sol forestier, et ii. les obstacles existant concernant l’étendue de cette pratique. Le présent article traite de ces besoins et expose quelques-uns des éléments à prendre en compte pour l’élaboration de pratiques exemplaires afin de s’assurer que l’épandage de la cendre de bois sur les sols forestiers au Canada est mené de façon sécuritaire, effective et efficace.

Dernière mise à jour :