Publications du Service canadien des forêts

Participatory Processes for Public Lands: Do Provinces Practice What They Preach? 2017. Miller, L.; Nadeau, S. J. Ecol. Soc. 22(2):19.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 38134

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.5751/ES-09142-220219

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Cette étude analyse la place occupée par la participation du public dans l’aménagement des forêts publiques grâce à une étude comparative axée sur les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse et portant sur une période de 15 ans. L’objectif est de mieux comprendre les obstacles à une participation significative du public et à sa mise en œuvre optimale sur le terrain. Des entrevues avec 42 parties prenantes du domaine forestier ont été réalisées.

Cette étude soulève cinq principaux constats sur le processus de participation du public : 1) il est important de décrire le contexte historique et culturel aux participants du processus, car les déséquilibres de pouvoir en cours façonnent le dialogue et la place accordée à leur participation; 2) les répondants soulignent leur déception dans le processus, allant même jusqu’à le qualifier de futile, de système fermé, dans lequel une méfiance envers le gouvernement et l’industrie forestière s’installe; 3) le système actuel donne un accès privilégié au processus à certains intervenants; 4) au Nouveau-Brunswick, la mise en œuvre des politiques sur l’aménagement des terres publiques ne reflète pas les processus participatifs ou les intérêts qui ne sont pas ceux du gouvernement ou de l’industrie; 5) en Nouvelle-Écosse, des efforts récents ont été entrepris pour intégrer des objectifs autres que ceux du gouvernement et de l’industrie, démontrant ainsi une volonté de passer à un système plus collaboratif.