Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of precommercial thinning of lodgepole pine from long-term research installations in Alberta. 2017. Stewart, J.D.; Salvail, J.C. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Canadian Wood Fibre Centre, Edmonton, AB. Information Report FI-X-16. 63 P.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 38085

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CCFB - SCF)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Comme les territoires forestiers diminuent et que la demande en bois augmente, l’accroissement de la productivité des peuplements commerciaux devient crucial. En raison de sa valeur commerciale et de sa présence commune, le pin tordu latifolié est un bon candidat pour accroître la productivité. La régénération des forêts de pins tordus latifoliés est souvent caractérisée par une très forte densité et un faible taux de croissance, ce qui a pour conséquence d’en limiter la valeur. C’est pourquoi une variété de coupes d’éclaircie précommerciales a été testée dans des installations à long terme, ce qui procure d’excellentes données pour évaluer les projections des modèles de croissance et de production actuels. Dans ce rapport, nous évaluons la croissance et la production d’un peuplement, à la suite de l’utilisation des différentes sortes de coupes d’éclaircie pour des installations à long terme de sylviculture situées dans les sous-régions du Upper Foothills (Gregg Burn et Teepee Pole Creek) et du Lower Foothills (Mackay) de l’Alberta. L’installation Mackay a été mise en place en 1954 dans le but de déterminer si les coupes d’éclaircie précommerciales du pin tordu latifolié pouvaient augmenter le volume et la qualité marchande, à un jeune âge, ce qui, en retour, permettrait de raccourcir la période de rotation et d’augmenter la quantité de coupes annuellement possibles. Les installations Gregg Burn et Teepee Pole Creek furent établies dans les années 1960 afin d’évaluer la réponse des arbres et la croissance du peuplement à des coupes d’éclaircie hâtives, avec des densités variant de 500 à 8 000 tiges par hectare. La croissance et la survie des arbres sont mesurées périodiquement afin d’évaluer l’effet des différentes intensités des coupes d’éclaircie sur la croissance et la production des arbres exploitables de l’espèce du pin tordu latifolié. Pour amener une mise à jour décennale aux mesures et aux évaluations précédentes, publiées en 2006, nous avons examiné le volume total et le volume marchand de ces installations, à l’aide des plus récentes données (2011 à 2014). Notre analyse a déterminé que les coupes d’éclaircie ne sont pas susceptibles d’augmenter la production; cependant, si la coupe d’éclaircie est effectuée pour d’autres raisons, un choix judicieux de système d’éclaircie peut éviter une perte de production. Une coupe d’éclaircie qui vise à conserver de 2 000 à 3 000 tiges par hectare semble optimale, maximisant ainsi l’effet positif sur la croissance des arbres, sans causer de perte majeure de volume.

Résumé en langage clair et simple

Le pin tordu latifolié est un arbre commercial dominant, qui est exploité pour produire du bois d’œuvre dans l’Ouest canadien. Toutefois, l’étendue des régions où poussent les pins tordus latifoliés diminue, et les peuplements restants de ce type d’arbre subissent les attaques sans précédent des dendroctones du pin ponderosa. En même temps, la demande en bois ne cesse d’augmenter. Ce faisant, augmenter la quantité de bois utile pouvant être exploité au sein des forêts restantes devient plus important. Les forêts de pins tordus latifoliés sont souvent très denses et elles croissent lentement, ce qui rend difficile de s’assurer que l’exploitation de ces arbres soit commercialement viable. La coupe d’éclaircie (limiter le nombre d’arbres dans une région) peut augmenter la vitesse de croissance des arbres, ayant comme résultat l’exploitation de billots plus gros mais cela affecte également la quantité totale de bois produit. Des études à long terme ont été menées sur plusieurs sites dans les contreforts de l’Alberta dans le but de déterminer si la coupe d’éclaircie hâtive des pins tordus latifoliés peut augmenter la quantité de bois pouvant être commercialisé sur ces sites. Nous avons déterminé que les coupes d’éclaircie ne sont pas susceptibles d’augmenter la quantité de bois utilisable. Toutefois, si les arbres sont soigneusement éclaircis pour d’autres raisons (par exemple, pour le contrôle des dendroctones du pin ponderosa ou des autres ravageurs), cela ne devrait pas causer la diminution de la quantité de bois d’œuvre. Une coupe d’éclaircie qui vise à conserver de 2 000 à 3 000 tiges par hectare semble être le meilleur compromis entre, d’une part, aider à augmenter la croissance de chaque arbre et, d’autre part, conserver un nombre suffisamment élevé d’arbres dans le peuplement pour maintenir un large volume de bois d’œuvre.

Dernière mise à jour :