Publications du Service canadien des forêts

Carbon dynamics on agricultural land reverting to woody land in Ontario, Canada. 2017. Voicu, M.F.; Shaw, C.; Kurz, W.A.; Huffman, T.; Liu, J.; Fellows, M. Journal of Environmental Management 193:318-325.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 38035

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1016/j.jenvman.2017.02.019

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La façon d’utiliser la terre peut avoir un effet important sur la quantité de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone, qui sont déplacés de la terre vers l’atmosphère. Pour cette raison, il est très intéressant de savoir jusqu’à quel point le changement d’utilisation des terres de l’agriculture vers l’industrie forestière ou l’abandon des terres agricoles qui deviennent des terrains boisés affectent la répartition du carbone entre la terre et l’atmosphère. Nous avons utilisé un modèle informatique qui permet de calculer les variations de carbone chaque année, dans une zone d’étude pilote en Ontario, où les terres agricoles sont souvent abandonnées et deviennent des terrains boisés. Nous avons représenté l’espace dans le modèle en utilisant une grille de 2 km sur 2 km et modélisé les changements au fil des dix dernières années. Nous avons constaté que les décisions prises sur la façon de modéliser l’année du changement de l’utilisation des terres affectent les résultats au début de la période de dix ans, mais non les années subséquentes. Nous avons constaté que le carbone s’était accumulé dans les terres agricoles abandonnées quand elles étaient redevenues des terrains boisés. Cela pourrait être une approche peu coûteuse pour aider à réduire la quantité de gaz à effet de serre qui est transférée de la terre à l’atmosphère.