Publications du Service canadien des forêts

Nonlethal effects of nematode infection on Sirex noctilio and Sirex nigricornis (Hymenoptera siricidae). 2016. Haavik, L.J.; Allison, J.D.; MacQuarrie, C.J.K.; Nott, R.W.; Ryan, K; De Groot, P.; Turgeon, J.J. Environmental Entomology 45(2):320-327.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 37824

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1093/ee/nvv223

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Une espèce introduite de guêpe perce-bois, le sirex européen du pin, s’est établie dans les pinèdes de l’est de l’Amérique du Nord. Pour faciliter les prévisions sur l’ensemble des répercussions que pourrait avoir le sirex européen du pin alors qu’il continue de se propager dans les écosystèmes forestiers d’Amérique du Nord, nous avons étudié les effets de l’infection par un nématode parasite non paralysant sur la taille du sirex européen du pin, sa fécondité et sa capacité de vol. Nous avons également étudié ses effets sur la taille et la fécondité d’une guêpe perce-bois indigène, le Sirex nigricornis. Nous avons également élaboré des modèles de prévision rapprochant la taille et la fécondité pour les deux espèces. En moyenne, les sirex européens du pin étaient plus grands que les Sirex nigricornis. Pour des guêpes de taille similaire, les Sirex nigricornis étaient plus féconds. La nématodose a eu une incidence négative sur la fécondité potentielle des sirex européens du pin et des Sirex nigricornis. Les mâles sirex européens du pin infectés par le nématode, cependant, étaient plus grands que les sujets non infectés. La nématodose a montré des résultats contradictoires sur la vitesse moyenne et la distance totale parcourue en vol par les mâles et les femelles sirex européens du pin. La nématodose n’a pas eu d’incidence sur la distance totale parcourue en vol par les femelles, et il est donc peu probable qu’elle ait une influence directe ou forte sur la capacité de vol des sirex européens du pin. Les modèles élaborés pour prévoir la fécondité des espèces de sirex à partir de la taille du corps, fondés sur l’étroite relation entre la profondeur du thorax et la fécondité potentielle pour les deux espèces, présentaient de faibles mesures d’erreur par rapport aux valeurs réelles de fécondité.

Dernière mise à jour :