Publications du Service canadien des forêts

The innovative microsatellite-based Canadian wildland fire monitoring system. 2015. Hamel, J.-F.; St-Amour, A.; de Lafontaine, J.; Van Mierlo, M.; Lawrence, B.; Ngo Phong, L.; Lynham, T.J.; Johnston, J.M.; Cain, J.; Lihou, M.;Dufor, D.; Royer, A.; Flannigan, M.; Bonin, G.; Gravel, S.; Davignon, D. Pages 1-7 in 66th International Astronautical Congress. (IAC-15-B1.2.4

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 37793

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Au cours des 30 dernières années, on a observé une augmentation progressive de la fréquence et de l’intensité des feux de forêt. Au cours des dix dernières années, en moyenne 6 113 feux ont détruit 1 875 millions d’hectares chaque année, uniquement au Canada. En raison des dangers directs et des coûts socioéconomiques associés aux grands feux, la plupart des pays ont adopté des politiques et des mesures d’élimination agressive des feux et d’exclusion des feux. Les gestionnaires des feux qui mettent en œuvre ces politiques ont absolument besoin des renseignements précis et réguliers sur les feux de forêt actifs. La plupart de ces renseignements sont actuellement fournis par des systèmes terrestres ou aériens. Cependant, la télédétection spatiale est un outil de plus en plus économique utilisé dans la gestion des feux et la recherche sur les feux. Il permet une surveillance continue (même dans les régions éloignées), possède un temps de réaction rapide et procure des données précises sur l’intensité, le développement et l’emplacement du feu, le type de combustible et la qualité de l’air. Dans le but de répondre aux besoins de la gestion des feux et de la communauté de recherche, l’Agence spatiale canadienne a élaboré le concept de mission microsatellitaire CWFMS. Ce concept vise à fournir des renseignements réguliers sur les emplacements de feux de forêt, la puissance, le taux de propagation et les zones brûlées afin de répondre aux besoins de détection et de surveillance des acteurs dans la lutte contre les feux de forêt.