Publications du Service canadien des forêts

Charançon du hêtre. 2016. Sweeney, J.D., et Johns, R.C. Ressources naturelles Canada, Service canadien des Forêts - Centre de foresterie de l'Atlantique, Note d'impact 61F.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 37779

Langue : Français

Séries : Note d'impact (CFA - Fredericton)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

N/A

Résumé en langage clair et simple

L’orchestre du hêtre (Orchestes fagi) est un ravageur commun du feuillage du hêtre en Europe. En 2012, il a été positivement identifié comme l’insecte qui endommageait le feuillage du hêtre à grandes feuilles (Fagus grandifolia) dans la région métropolitaine d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Les dommages au feuillage sont causés tant par les larves que les adultes. Les larves se nourrissent à l’intérieur des feuilles, y creusant des tunnels et des mines marbrées, alors que les adultes perforent des trous qui produisent un profil de dommages très particulier. Les premiers résultats indiquent que les hêtres à grandes feuilles meurent après plusieurs années successives de défoliation par ce ravageur. En Europe, les adultes se nourrissent sur une gamme d’autres hôtes, notamment des cerisiers (Prunus spp.) et des pommiers (Malus spp.). L’alimentation sur d’autres hôtes n’a pas encore été observée en Nouvelle-Écosse, ce qui est important pour les producteurs de fruits, qui craignent que l’orchestre du hêtre pourrait menacer leurs vergers. Ce ravageur hiverne sous les écailles et dans l’écorce des arbres. Les billes et le bois de chauffage transportés à l’extérieur des zones infestées peuvent abriter des adultes hibernants capables d’infester de nouveaux endroits. Afin de protéger les arbres urbains, une mise à l’essai d’injections de TreeAzin, un insecticide systémique qui tue les larves et réduit les dommages au feuillage a été entreprise, mais le traitement en milieu nature n’est pas une option viable. En Europe, des ennemis naturels, comme les guêpes parasitoïdes, aident à limiter les populations de l’orchestre du hêtre, mais des ennemis naturels n’ont pas encore été observés en Nouvelle-Écosse.

Également disponible sous le titre :
Beech leaf-mining weevil (Anglais)

Dernière mise à jour :