Publications du Service canadien des forêts

Changing paradigms in the management of forest insect disturbances. 2016. Alfaro, R.I.; Langor, D.L. The Canadian Entomologist 148(S1):S7-S18.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 37714

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.4039/tce.2016.30

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Depuis des générations, des Canadiens étudient les insectes forestiers. Nous jetons un coup d’œil sur la façon dont la science de l’entomologie forestière au Canada a évolué au cours des 100 dernières années et sur les perspectives d’avenir. Avant les années 1930, les travaux visaient à décrire et à cataloguer les insectes qui peuplent les forêts. À mesure que l’industrie forestière a pris de l’essor durant les années 1930, la recherche en entomologie forestière a évolué de manière à apporter les connaissances biologiques et techniques nécessaires pour protéger les forêts canadiennes contre les ravageurs. Dans les années 1970, la pression sociale s’est accentuée sur les scientifiques pour qu’ils trouvent de nouvelles méthodes de lutte contre les ravageurs après la publication d’ouvrages influents comme Printemps silencieux, qui mettait en garde contre les menaces posées par l’usage systématique des pesticides. En réaction à cette pression, les entomologistes forestiers ont adopté une nouvelle stratégie, appelée « lutte antiparasitaire intégrée », qui combinait diverses méthodes afin de réduire les risques pour la santé humaine et l’environnement. Cette stratégie est en train d’être remplacée par un modèle global appelé « aménagement forestier durable », qui considère les insectes indigènes non pas comme des « ravageurs » mais comme des éléments cruciaux d’écosystèmes sains qui doivent être gérés et conservés.

Dernière mise à jour :