Publications du Service canadien des forêts

Using Landsat to Assess the Relationship Between Spatiotemporal Patterns of Western Spruce Budworm Outbreaks and Regional-Scale Weather Variability. 2016. Senf, C, Wulder, M.A., Campbell, E.M., Hostert, P. Canadian Journal of Remote Sensing, 00:1–13.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 37658

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1080/07038992.2016.1220828

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

La tordeuse occidentale de l’épinette est un défoliateur des forêts de conifères de l’Amérique du Nord. Des recherches antérieures ont montré que le climat est le principal moteur des épidémies de tordeuse, même si les relations sous-jacentes ne sont pas bien comprises. Nous avons utilisé des séries temporelles Landsat pour étudier les relations entre les patrons spatiotemporels des épidémies de tordeuse et la variabilité du climat. Les cartes des infestations de tordeuse de 1995 à 2013 produites à partir de l’imagerie Landsat sont utilisées pour décrire les patrons des épidémies de tordeuse les plus récentes en Colombie-Britannique. Une analyse des époques superposées et une régression ont été utilisées pour examiner les relations entre les patrons d’épidémie et la température annuelle et les anomalies de précipitations. Nous avons constaté que les épidémies de la tordeuse occidentale de l’épinette ont été précédées par des déficits de précipitations à l’automne qui étaient de 12% inférieur à la moyenne à long terme, et elles se sont produites lorsque les précipitations estivales étaient de 20% inférieures à la moyenne à long terme. Les températures printanières peu avant les épidémies étaient de 0,7°C inférieur à la normale, tandis que les températures d’hiver durant les épidémies étaient supérieures à la moyenne de 0,5°C. Nous avons conclu que l’épidémie la plus récente de la tordeuse occidentale de l’épinette en Colombie-Britannique est survenue en conjonction avec des conditions météorologiques distinctes qui ont probablement facilité le développement de la population de la tordeuse, et une phénologie hôte-herbivore synchronisée. Alors que Landsat a été utilisé pour cartographier des perturbations d’insectes, notre étude a démontré son utilité pour comprendre les moteurs des épidémies de tordeuse à l’échelle régionale et à l’échelle du paysage.