Publications du Service canadien des forêts

Evaluation of the Canadian Precipitation Analysis (CaPA) to improve forest fire danger rating. 2017. Hanes, C.C.; Jain, P.; Flannigan, M.D.; Fortin, V.; Roy, G. International Journal of Wildland Fire 26: 509-522.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 37414

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1071/WF16170

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

L’objectif de la présente étude était de se pencher sur le système de l’Analyse canadienne de Précipitations (CaPA) d’Environnement Canada et de le comparer aux méthodes de mesure et d’interpolation adoptées par les agences de gestion du feu au Canada. Les deux estimations de précipitations ont ensuite été comparées aux calculs de l’indice forêt-météo (IFM) afin de déterminer s’il y a une amélioration notable de la prédiction du danger du feu. Le système CaPA comprend un radar Doppler, des données de stations météorologiques et des données de prévisions météorologiques. La constatation principale était que dans les zones couvertes par radar, la CaPA améliore à la fois l’estimation des précipitations et les indices et codes de l’IFM. Dans les zones non couvertes par radar, la CaPA offre un résultat similaire à la méthode actuelle d’interpolation, mais avec moins de stations météorologiques. L’intégration de stations météorologiques forêt-météo à la CaPA améliorerait les résultats des zones non couvertes par radar. Les précipitations constituent les saisies du système d’IFM les plus problématiques à interpoler. L’interpolation du système d’IFM a commencé dans les années 1990, à l’issue de recherches du SCF. Les présentes constatations représentent les mises à jour les plus importantes pour l’application spatiale du système d’IFM depuis cette date.

Dernière mise à jour :