Publications du Service canadien des forêts

Overexpression of TAT-PTD-diapause hormone fusion protein in tobacco and it s effect on larval development of Helicoverpa armigera (Lepidotera: noctuidae). 2016. Zhou, Z.; Li, Y.; Yuan, C.; Doucet, D.; Zhang, Y.; Qu, L. Pest Management Science 73(6): 1197-1203.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 37384

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/ps.4443

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La diapause est un arrêt du développement génétiquement programmé qui se produit chez certaines espèces d’insectes. Elle est accompagnée d’une importante chute de l’activité métabolique. On a démontré que l’hormone de la diapause (DH) déclenche ou met un terme à la diapause, en fonction des espèces d’insectes. Au cours d’une étude antérieure, nous avons démontré que la DH de la Clostera anastomosis (caDH) a une activité biologique dans l’Helicoverpa armigera, ce qui nous a poussé à étudier les effets anti-herbivorisme ou inhibant la croissance de la protéine hybride TAT-caDH lorsqu’elle est exprimée en plantes transgéniques. Dans cette étude, nous avons produit des plantes de tabac transgénique exprimant la protéine TAT-caDH, ou une version de la fusion TAT-caDH-eGFP qui permet de suivre la protéine fluorescente dans les tissus végétaux. Nos résultats indiquent que les larves H. armigera qui se nourrissent de tabac transgénique exprimant la protéine TAT-caDH présentaient une prise de poids et un taux de survie considérablement réduits. Cependant, les larves qui se nourrissent de tabac transgénique exprimant la TAT-caDH-eGFP n’ont pas été touchées. Bien que la fusion du gène eGFP ait influencé la bioactivité de la caDH chez les larves, la TAT-caDH-eGFP peut quand même pénétrer dans la membrane de la cellule de l’intestin moyen de l’insecte. La TAT-caDH augmente la stabilité de la DH par administration orale. Nos résultats peuvent aider à cibler les processus physiologiques qui dépendent de la DH chez les insectes afin d’accroître la tolérance des herbivores dans les cultures économiquement importantes.