Publications du Service canadien des forêts

Fire regime along latitudinal gradients of continuous to discontinuous coniferous boreal forests in eastern Canada. 2016. Portier, J.; Gauthier, S.; Leduc, A.; Arseneault, D.; Bergeron, Y. Forests 7: 211.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 37364

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.3390/f7100211

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Dans cette étude sur l’historique des feux dans le nord du Québec, les chercheurs ont démontré que :

  • les conditions de sécheresse sont de modérément à hautement responsables de l’augmentation des feux du sud vers le nord; et
  • les cycles de feu sont de plus en plus courts du sud vers le nord et de l’est vers l’ouest. Les limites entre les zones à haut risque de feu et celles à bas risque correspondent aux limites entre la forêt continue et discontinue.

Ces résultats suggèrent donc que des épisodes de sécheresse plus fréquents et une augmentation de l’activité des feux créeraient de plus en plus d’ouvertures dans les forêts du nord du Québec. Toutefois, si le risque de feu demeure comparable à celui du passé, la limite actuelle entre la forêt continue et discontinue resterait stable. Dans le nord du Québec, la forêt est discontinue. Ce sont des landes à lichens qui se régénèrent mal en raison de l’effet cumulé de conditions climatiques adverses et du court intervalle entre les feux. Avec le changement climatique anticipé et l’intérêt de l’industrie forestière d’exploiter ces nouveaux territoires, il est important de mieux comprendre comment et pourquoi le risque de feu varie du nord au sud et où se fait la transition entre la forêt continue et discontinue.