Publications du Service canadien des forêts

Modeling lumber yield of white spruce in Alberta, Canada: a comparative approach. 2016. Li, C.; Huang, S.; Barclay, H.; Sidders, D. Journal of Forest Research 21(6):271-279.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 37315

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10310-016-0544-3

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Un inventaire forestier est une enquête sur une superficie de forêt qui aide à déterminer l’état de la superficie et du bois (y compris le volume et les espèces) à des fins précises, telles que l’évaluation, la planification, l’achat, la gestion ou la récolte. Il est important d’évaluer le rendement du bois d’œuvre à partir d’un inventaire forestier pour déterminer la meilleure utilisation de l’approvisionnement régional en bois disponible. Cependant, il existe plusieurs méthodes utilisées pour estimer le rendement du bois d’œuvre, différentes façons de faire état de ce rendement et divers systèmes de mesure. Ces variations pourraient causer de la confusion et présenter des défis pour les professionnels et les aménagistes forestiers qui tentent de déterminer la méthode appropriée à utiliser pour accomplir leur travail. Dans cette étude, nous avons examiné les méthodes existantes d’estimation du rendement du bois, y compris les règles de volume en pieds-planche, les facteurs de conversion du bois et des simulations informatiques. Les rendements de bois estimés de ces différentes méthodes sont ensuite comparés à six ensembles de données à partir d’une expérience d’éclaircie commerciale où l’on a utilisé l’épinette blanche en Alberta (Canada). Nos résultats ont montré que les rendements de bois estimés peuvent varier considérablement lorsque différentes méthodes sont utilisées; les règles de volume en pieds-planche sous-estiment souvent le rendement du bois d’œuvre et ces valeurs doivent être corrigées. Les facteurs de conversion du bois utilisent les moyennes régionales de rendements du bois d’œuvre comme une constante et sont donc inappropriés pour évaluer le rendement de bois estimé en fonction d’un inventaire forestier. Si les conditions de l’usine et les dimensions du bois d’œuvre de la demande du marché sont précisées, les simulations de modèles informatiques offrent la meilleure estimation du rendement du bois pour un inventaire forestier donné.