Publications du Service canadien des forêts

Paradigms in eastern spruce budworm (Lepidoptera: Tortricidae) population ecology: A century of debate. 2016. Pureswaran, D.S.; Johns, R.; Heard, S.B.; Quiring, D. Environ. Entomol. 45: 1333-1342.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 37306

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1093/ee/nvw103

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Dans cet article, les chercheurs dressent un portrait de l’évolution des débats autour des théories expliquant les épidémies de tordeuses des bourgeons de l’épinette dans l’est du Canada. Les trois hypothèses avancées sont les suivantes : - Dans les années 1920, l’hypothèse qui prévalait était celle que les épidémies étaient causées par les pratiques sylvicoles favorisant les résineux. - Dans les années 1960, les chercheurs posaient l’hypothèse que les populations de tordeuses étaient maintenues en équilibre grâce à des températures plus chaudes et aux ennemis naturels. - Dans les années 1980 est apparue la théorie oscillatoire qui postule que les populations de tordeuses sont en équilibre avec leurs ennemis naturels et que le bris de cet équilibre entraîne une épidémie. La disponibilité de la nourriture pour la tordeuse interfère également avec cet équilibre. Cette perspective historique sur ces différentes théories permet aux chercheurs de cibler les lacunes dans les connaissances et de proposer de nouvelles pistes de recherche.

Dernière mise à jour :