Publications du Service canadien des forêts

Influence of field-based species composition and understory descriptions on spectral mixture analysis of tree species in the Northwest Territories, Canada. 2016. Van der sluijs, J.; Hall, R.J.; Peddle, D.R. Canadian Journal of Remote Sensing 42(5):591-609.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 37174

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1080/07038992.2016.1196581

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

L'information sur les especes d'arbres est une composante fondamentale des inventaires forestiers qui est difficile obtenir dans les forks boreales du Nord en raison des peuplements qui sont par nature ouverts avec des arbres qui peuvent etre agglomeres ou distribues a faible densite et contiennent de multiples especes d'arbres. Ces defis se traduisent par un probleme de pixel mixte qui a ete etudie en utilisant la 4(Multiple Endmember Spectral Mixture Analysis (MESMA)*, une technique pour identifier le type et les proportions des composantes forestieres (par exemple, la canopee ensoleillee, la vegetation de fond, les ombres) dans des images de teledetection a l'echelle du sous-pixel. Ceci a ete testi en utilisant l'imagerie Landsat Thematic Mapper (TM) a partir d'une zone d'etude dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada. La facon dont les especes dominantes ont ete decrites sur le terrain, et la facon dont les proprietes spectrales de la vegetation du sous-bois ont ete mesurees etaient toutes deux des facteurs importants qui ont affects la discrimination des especes. Le Landsat TM a ete le plus sensible aux especes dominantes definies par la fraction de la surface terriere totale des arbres dominants et co-dominants. Les precisions de classification de 90% et 63% pour les peuplements forestiers tres ouverts et de moyenne densite, respectivement, ont ete atteintes lorsque les informations sur la diversity et l'abondance du sous-bois ont ete incorporees dans la definition de l'element de fond. II a ete conclu que cette approche merite un examen plus approfondi pour la classification des especes de la forst boreale du Nord.

Résumé en langage clair et simple

La collecte de données sur les espèces forestières est un élément fondamental de l’inventaire forestier. Les vastes forêts des Territoires du Nord-Ouest sont largement inaccessibles, ce qui fait de cette collecte un défi. Pour faciliter la résolution de ce problème, il était intéressant de déterminer dans mesure les espèces forestières pouvaient être interprétées et cartographiées au moyen de la télédétection (c.-à-d. l’acquisition et l’analyse de données satellitaires). Les questions qui se posaient alors étaient reliées à la façon dont les espèces forestières étaient décrites sur le terrain et si une connaissance détaillée de la végétation de sous-étage influencerait l’analyse d’une image de télédétection. En comparant quatre descriptions d’espèces forestières basées sur des données de terrain, la carte de données de télédétection la plus exacte était celle se basant sur une description de l’ordre de dominance dans le couvert forestier. La connaissance de la végétation de sous-étage s’est également avérée être un facteur discriminant important pour cartographier les espèces forestières. L’étude fournit les bases pour déterminer la façon dont la télédétection satellitaire pourrait servir à cartographier la composition des espèces forestières dans l’environnement de la forêt boréale du nord.