Publications du Service canadien des forêts

Modeling landscape-level spatial variation in sex ratio skew in the mountain pine beetle (Coleoptera: Curculionidae). 2016. James, P.M.A.; Janes, J.K.; Roe, A.D.; Cooke, B.J. Environmental Entomology 45(4):790-801.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 37119

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1093/ee/nvw048

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Une infestation sans précédent de dendroctone du pin ponderosa a touché des millions d’hectares de forêt dans l’ouest de l’Amérique du Nord. La répartition des sexes (rapport mâles/femelles) de ce dendroctone varie considérablement dans le temps et dans l’espace. Des données sur les facteurs entraînant des variations dans la répartition des sexes sont nécessaires pour surveiller efficacement les populations de dendroctone et les contrôler. Cette étude documente une dominance inhabituelle dans le rapport des sexes en faveur d’une forte dominance des femelles dans les populations au front est de l’invasion de dendroctone et se penche sur les facteurs environnementaux responsables de cette dominance. Au sein des populations de larves, l’ampleur de la dominance est davantage influencée par la taille des arbres, mais chez les populations adultes, elle est davantage influencée par l’âge de l’infestation de dendroctone. Le rapport des sexes des larves de dendroctone est influencé par des facteurs liés au diamètre individuel des arbres, alors que celui des dendroctones adultes est influencé par des variations géographiques à plus grande échelle. La dominance est en bout de ligne associée à la mortalité différentielle des deux sexes, les mâles mourant en plus grand nombre, en particulier dans les petits arbres où les infestations datent de plus longtemps. La question des répercussions sur la dynamique des populations est abordée.