Publications du Service canadien des forêts

Climate change impacts on forest landscapes along the Canadian southern boreal forest transition zone. 2017. Boulanger, Y.; Taylor, A.R.; Price, D.T.; Cyr, D.; McGarrigle, E.; Rammer, W.; Sainte-Marie, G.; Beaudoin, A.; Guindon, L.; Mansuy, N. Landsc. Ecol. 32: 1415-1431.

Année : 2017

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 37115

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10980-016-0421-7

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Dans cette étude, les chercheurs ont démontré, à l’aide de quatre scénarios de changements climatiques, que sur un horizon de 300 ans, la forêt boréale de l’ouest du Canada est plus vulnérable au réchauffement du climat que la forêt boréale de l’est. Cette vulnérabilité proviendrait principalement, selon les modèles, d’une absence d’espèces végétales adaptées au climat plus chaud et d’une augmentation marquée des superficies brulées dans cette région en raison des changements climatiques.

Les scénarios utilisés ont montré que le réchauffement du climat provoquerait des changements dans les essences d’arbres à cause d’une modification du potentiel de croissance et d’une intensification des feux. Ces changements favoriseraient une réduction en volume, voire la disparition, des essences forestières qui sont actuellement dominantes (épinette, sapin), une augmentation des essences adaptées aux températures plus chaudes ainsi qu’aux perturbations (érable rouge, pin blanc) et une augmentation des essences d’arbres pionnières et de celles qui s’adaptent aux feux (peuplier, pin gris). Ces changements entraîneraient aussi une diminution de la productivité et de la biomasse totale de ces forêts.