Publications du Service canadien des forêts

Crown characteristics slightly improve lumber mechanical property models for black spruce (Picea mariana). 2016. Power, H.; Franceschini, T.; Schneider, R.; Duchesne, I.; Berninger, F. For. Chron. 92: 245-253.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 37024

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

La plupart des modèles de module d’élasticité (MOE) et de module de rupture (MOR) utilisent des variables dendrométriques standards, mais pas les caractéristiques du houppier reconnues pour influencer la formation du bois et ses propriétés. Cette étude avait pour but d’évaluer l’intérêt d’utiliser les variables de houppier dans les modèles de MOE et de MOR pour l’épinette noire. Les valeurs du MOE et du MOR ont été mesurées sur 99 pièces de bois obtenues de 21 tiges d’épinette noire provenant de l’épinette noire réparties dans neuf peuplements de la région du Lac-Saint-Jean, au Québec (Canada). Les mesures ont porté sur les variables de la station, des arbres ainsi que des cimes (superficie de la cime, longueur de la cime, surface terrière). On a observé que l’âge du peuplement et la surface terrière étaient corrélées de façon positive avec le MOE et le MOR. Le dhp des tiges et la longueur des cimes montraient une corrélation négative avec le MOR et le MOE. En incluant les variables des cimes, le critère d’information d’Akaike s’avère stable tandis que le R2 s’accroît légèrement (+ 2,7 % pour le MOE et + 1 % pour le MOR). Le peu de gain dans la performance du modèle lié à l’inclusion des variables de la cime dans les modèles du MOE et du MOR indique que les modèles sans les variables de la cime pourraient être utilisés à des fins industrielles sans diminution importante au niveau de la performance.