Publications du Service canadien des forêts

An Alberta plume study and comparison to predictive models. 2015. Anderson, K.; Pankratz, A.; Mooney, C.; Fleetham, K. Paper 3.4 in Proceedings of the 11th Symposium on Fire and Forest Meteorology, May 4-7, 2015, Minneapolis, Minnesota. American Meteorological Society, Boston, Massachusetts.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 36978

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

La fumée des incendies de végétation transporte des produits chimiques dans l’air, ce qui peut nuire à l’atmosphère et à la qualité de l’air près d’un incendie, mais peut aussi perturber les conditions météorologiques et le climat à long terme. Pour comprendre comment les émissions produites par les incendies de végétation sont transportées dans l’atmosphère, il importe de savoir à quelle hauteur les panaches de fumée s’élèvent. L’approche utilisée couramment pour prédire la hauteur des panaches date de 1965 et est basée sur les émissions de cheminées hautes, qui peuvent être différentes des émissions des incendies de végétation. Les auteurs de cette étude ont créé récemment un nouveau modèle mathématique pour prédire la hauteur des panaches de fumée. Lors de cette communication, ils ont testé ce modèle en comparant les observations notées sur les panaches de fumée pendant des incendies de végétation par la province de l’Alberta avec les prédictions faites à partir de leur modèle et du vieux modèle basé sur les cheminées. Ils ont constaté que leur modèle s’approchait davantage des observations réelles que le vieux modèle. Le nouveau modèle est simple et efficace et peut être ajouté facilement aux systèmes de prédiction de fumée qui existent.