Publications du Service canadien des forêts

Resident and cavity-nesting avian community is affected by amount but not age of white pine in central Ontario mature mixedwood forests. 2016. Thompson, I.D.; Wiebe, P.; Kirk, D.A. Canadian Journal of Forest Research 46:725-737.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36952

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1!39/cjfr-2015-0477

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

La superficie des vieux peuplements de pins blancs a fortement diminué par rapport aux niveaux historiques. Nous avons observé de nombreuses espèces d’oiseaux résidents et cavernicoles en hiver et lors de la période de reproduction puisque certaines de ces espèces peuvent préférer les vieux habitats forestiers pour nicher. Sur 10 ans, nous avons recensé les oiseaux nichant dans quatre types de forêts mixtes : les forêts de vieux pins, les forêts de pins adultes, les forêts de feuillus adultes et les peuplements faisant l’objet de récolte. Nous pensions que les vieux peuplements de pins seraient choisis par certaines espèces en raison de la présence de nombreux arbres morts et de gros arbres pour s’abriter. Nous avons évalué l’utilisation de l’habitat au fil des ans, et les changements consécutifs à la récolte. Les comptes des espèces nomades ont varié en fonction des années contrairement à celui des autres. Les espèces ont aussi bien (voire plus) niché dans des forêts de vieux pins et de pins adultes que dans des forêts de feuillus adultes et des peuplements faisant l’objet de récolte en hiver et lors de la période de reproduction. Cependant, les vieux peuplements n’ont pas été largement préférés aux autres. Le pourcentage de pins et la densité des gros arbres comptent parmi les variables déterminantes du choix des espèces. Les récoltes progressives ont profité aux pics maculés, mais ont causé la réduction des comptes de mésanges à tête noire et de grimpereaux bruns. Les mésanges à tête noire ont changé d’habitat entre les saisons et au fil des ans. Les pics à dos noir étaient plus présents dans les peuplements de pins, mais on les trouvait également en abondance dans les peuplements ayant fait l’objet d’une récolte dans les deux ans suivant la coupe. Quel que soit l’âge du peuplement, les gros pins (>40 cm) constituent un habitant important pour les oiseaux résidents et cavernicoles.

Dernière mise à jour :