Publications du Service canadien des forêts

Reproductive performance of the hemlock looper, Lambdina fiscellaria, as a function of temperature and population origin. 2016. Delisle, J.; Bernier-Cardou, M.; Laroche, G. Entomol. Exp. Appl. 161: 219-231.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36885

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1111/eea.12469

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude a démontré que l’exposition prolongée des pupes et des adultes de l’arpenteuse de la pruche à des températures plus chaudes que la normale réduisait non seulement leur probabilité d’accouplement, mais aussi le nombre et la fertilité des œufs pondus.

De travaux de recherche récents ont démontré que les œufs de l’arpenteuse de la pruche avaient de la difficulté à éclore lorsqu’ils étaient exposés trop longtemps à des températures chaudes. Dans cette étude, les chercheurs ont voulu vérifier si les adultes de l’arpenteuse étaient eux aussi négativement affectés s’ils se reproduisaient trop tôt dans la saison en raison de l’augmentation des températures résultant du réchauffement climatique. Pour échapper aux effets négatifs des températures chaudes, l’arpenteuse de la pruche aurait avantage à prolonger son développement larvaire en introduisant un ou deux stades larvaires additionnels.

Dernière mise à jour :