Publications du Service canadien des forêts

New Curculionoidea records from New Brunswick, Canada with an addition to the fauna of Nova Scotia. 2016. Webster, R.P.; Anderson, R.S.; Webster, V.L.; Alderson, C.A.; Hughes, C.C.; Sweeney, J.D. ZooKeys 573: 367–386.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 36807

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.3897/zookeys.573.7444

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Cet article mentionne pour la première fois la présence au Nouveau-Brunswick (Canada) de 27 espèces de Curculionoidea, dont trois espèces jamais observées auparavant au Canada et 12 espèces adventices. Ces espèces sont : Eusphryrus walshii LeConte, Choragus harrisii LeConte (première mention pour le Canada), Choragus zimmermanni LeConte (première mention pour le Canada) (Anthribidae); Cimberis pallipennis (Blatchley) (Nemonychidae); Nanophyes m. marmoratus (Goeze) (Brentidae); Procas lecontei Bedel (Brachyceridae); Anthonomus pusillus LeConte (première mention pour le Canada), Anthonomus (Cnemocyllus) pictus Blatchley, Archarius salicivorus (Paykull), Dorytomus hirtus LeConte, Ellescus bipunctatus (Linnaeus), Mecinus janthinus (Germar), Myrmex chevrolatii (Horn), Madarellus undulates (Say), Microplontus campestris (Gyllenhal), Pelenomus waltoni (Boheman), Rhinoncus bruchoides (Herbst), Rhinoncus perpendicularis (Reich), Cossonus impressifrons Boheman, Cossonus pacificus Van Dyke, Rhyncolus knowltoni (Thatcher), Eubulus bisignatus (Say), Polydrusus cervinus (Linnaeus), Magdalis piceae Buchanan, Procryphalus mucronatus (LeConte), Ips grandicollis (Eichhoff) et Xyleborinus attenuates (Blandford). Les récents changements de nom apportés récemment au genre Rhinoncus sont appliqués aux espèces reconnues comme présentes au Nouveau-Brunswick. L’Orchestes alni (Linnaeus) est également mentionné pour la première fois comme présent en Nouvelle-Écosse.

Résumé en langage clair et simple

Les coléoptères de la superfamille des Curculionoidea sont collectivement appelés charançons. À l’échelle mondiale, les charançons surpassent en diversité tous les autres groupes de coléoptères, et de nombreuses espèces sont d’importants ravageurs forestiers et agricoles. C’est le cas, notamment, du dendroctone du pin ponderosa, qui a récemment tué des millions de pins dans l’Ouest canadien. Cet article mentionne pour la première fois la présence au Nouveau-Brunswick de 27 espèces de charançons qui n’y avaient jamais été observées auparavant. Trois de ces espèces constituent également des ajouts à l’entomofaune canadienne. Onze de ces espèces ne sont pas indigènes au Canada et sont des introductions européennes ou d’autres continents. Bon nombre des espèces mentionnées dans le présent article ont été récupérées dans des pièges déployés dans le cadre d’une expérience visant à améliorer les outils pour les relevés et les enquêtes de détection d’espèces potentiellement envahissantes de scolytes et de coléoptères perceurs du bois. Le présent article a pour objet premier d’accroître l’état des connaissances sur la diversité et la composition de la faune des coléoptères du Canada. Plus nous en saurons sur la répartition et la composition de notre entomofaune forestière, plus nous serons en mesure de détecter les changements liés à l’abondance et à la répartition des espèces occasionnées par les perturbations forestières (p. ex. changements climatiques ou espèces envahissantes).

Dernière mise à jour :