Publications du Service canadien des forêts

Do native insects and associated fungi limit non-native woodwasp, Sirex noctilio, survival in a newly invaded environment? 2015. Haavik, L.J.; Dodds, K.J.; Allison, J.D. PLOS ONE 20p.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36653

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1371/journal.pone.0138516

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons étudié les facteurs de mortalité à des étapes précises et leur importance relative, produit des tableaux de survie à partir de données sur une cohorte de sirex spp manipulée à titre expérimental et une autre cohorte naturelle. Pour les deux cohortes, des facteurs qui entrent en compte lors des premières étapes de la vie du sirex, fort probablement la résistance des arbres ou la concurrence entre les associés fongiques, étaient extrêmement importants à la survie du sirex. Les tableaux tirés des données sur la cohorte de sirex manipulée à titre expérimental montrent que la protection contre la communauté d’associés entraîne une population considérablement plus grande (plus de 15 fois supérieure) de s. noctilio de génération F1 par rapport à une exposition à celle-ci. Ces analysent semblent indiquer que la résistance des arbres ou la concurrence avec d’autres insectes contribuent plus que les ennemis naturels au maintien de la population de s. noctilio sous les niveaux nuisibles en Amérique du Nord.