Publications du Service canadien des forêts

Spongieuse asiatique : insecta non grata au Canada. 2016. Cusson, M. RNCan, SCF, Centre de foresterie des Laurentides, Québec (Québec). L’éclaircie du Service canadien des forêts, Centre de foresterie des Laurentides. No 103. 2 p.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36647

La langue : Français

Séries : L'éclaircie (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Abstract

Identifiée comme l’un des 10 ravageurs exotiques à étudier de façon prioritaire au Service canadien des forêts, la spongieuse asiatique fait peser une grave menace sur les forêts, la biodiversité et l’économie du Canada. Comment s’assurer de bien reconnaître cet insecte dès son arrivée au Canada?

Résumé en langage clair et simple

Cette publication traite de la spongieuse asiatique, un insecte dont la présence a été détectée à quelques reprises dans les ports canadiens, mais qui n’est pas établie au Canada.

Cet insecte est identifié comme l’un des 10 ravageurs exotiques à étudier de façon prioritaire au Service canadien des forêts. Ses hôtes comprennent des conifères (mélèzes, pins et épinettes) et des feuillus (chênes, peupliers, saules, tilleuls, bouleaux, pommiers et ormes).

Des chercheurs du Service canadien des forêts, de l’Université Laval et de l’Université de la Colombie-Britannique ont mis au point un test diagnostique moléculaire qui permet de différencier la spongieuse asiatique de la spongieuse européenne et d’identifier cinq autres espèces de spongieuses qui représentent une menace pour les forêts canadiennes.

L’Éclaircie est une série de fiches d’information vulgarisée présentant les travaux de recherche du Centre de foresterie des Laurentides.

Également disponible sous le titre :
The Asian Gypsy Moth - Canada’s Insecta non grata. Branching out from the Canadian Forest Service, Laurentian Forestry Centre. No. 103. (Anglais)