Publications du Service canadien des forêts

The 124202 candidate effector of Melampsora larici-populina interacts with membranes in Nicotiana and Arabidopsis. 2016. Gaouar, O.; Morency, M.-J.; Letanneur, C.; Séguin, A.; Germain, H. Canadian Journal of Plant Pathology 38: 197-208.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36633

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1080/07060661.2016.1153523

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Melampsora larici-populina (Mlp) est un champignon parasite causant la rouille foliaire du peuplier, une maladie menaçant les plantations de peuplier partout dans le monde. Comme plusieurs agents phytopathogènes, Mlp injecte des protéines spécialisées, appelé effecteurs, dans les cellules de l’hôte pour en détourner les ressources. 124202 est un effecteur candidat sélectionné via une analyse in silico du sécrétome de Mlp. Il partage environ 30% d’identité avec le facteur d’avirulence AvrM de Melampsora lini. Les objectifs de ces travaux étaient d’évaluer la capacité de 124202 à moduler la réponse de défense d’Arabidopsis _ou la virulence de Pseudomonas, ainsi que d’étudier ses partenaires d’interaction potentiels et sa localisation cellulaire dans la plante. Un criblage double-hybride a permis d’identifier trois partenaires d’interaction potentiels: la lipoxygénase 2, la synaptotagmine A et la quinolinate synthase. L’expression de 124202 en fusion avec la protéine fluorescente verte dans _Nicotiana benthamiana et Arabidopsis thaliana a démontré que l’effecteur candidat s’associait principalement aux membranes et se retrouve aussi dans le cytosol. Des essais d’infection bactérienne dans un plant transgénique d’ Arabidopsis exprimant 124202 de façon constitutive n’ont pas révélé d’altération de la susceptibilité au pathogène Pseudomonas syringae pv. tomato DC3000. Dans l’ensemble nos résultats suggèrent que 124202 pourrait être impliqué dans un mécanisme membranaires mais qu’il est peu probable qu’il contribue à la suppression de l’immunité de façon quantifiable.

Résumé en langage clair et simple

Cette étude suggère qu’il est peu probable que l’effecteur 124202, un ensemble de protéines spécialisées produites par le champignon de la rouille européenne du peuplier, contribue à la suppression de l’immunité du peuplier à cet agent pathogène.

Comme plusieurs maladies fongiques, le champignon de la rouille européenne du peuplier injecte des effecteurs dans les cellules de son hôte pour en détourner les ressources. Les objectifs de ces travaux étaient d’évaluer la capacité de l’effecteur 124202 à moduler la réponse de défense chez certains végétaux et d’étudier sa localisation dans la plante.

L’étude des effecteurs peut permettre de mieux comprendre les mécanismes de défense développés par les peupliers pour résister aux ravageurs exotiques.

Programmes de financement

  • Initiative de recherche et développement en génomique
The 124202 candidate effector of _Melampsora larici-populina_ interacts with membranes in _Nicotiana_ and _Arabidopsis_.
Dernière mise à jour :