Publications du Service canadien des forêts

Determining forest degradation, ecosystem state and resilience using a standard stand stocking measurement diagram: theory into practice. 2016. Bahamondez, C.; Thompson, I.D. Forestry 89(3):290-300.

Année : 2016

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36619

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1093/forestry/cpv052

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé en langage clair et simple

Le suivi du dépérissement de la forêt à l’échelle mondiale nécessite une définition reconnue du terme. Nous avons mis au point une méthode pour évaluer le dépérissement de la forêt du point de vue de la productivité, qui est une mesure utile pour les aménagistes forestiers. La méthode aboutit à une valeur-seuil claire pour le coefficient de distribution, en dessous de laquelle une forêt doit être considérée comme en dépérissement. Nous avons fait la démonstration de cette méthode en utilisant une forêt de type hêtraie du sud au Chili. Nous avons démontré que l’exploitation forestière en dessous d’une surface terrière précise en fonction des types de sites entraîne une perte de résilience, un changement imprévisible de l’état de l’écosystème et une condition de dépérissement. Nous avons remarqué, cependant, que d’autres fonctions de la forêt devaient également être prises en compte pour évaluer pleinement le dépérissement, comme la biodiversité, le carbone ou les fonctions de protection, car la gestion de l’écosystème nécessite que les aménagistes considèrent le dépérissement selon un large éventail de points de vue.

Dernière mise à jour :