Publications du Service canadien des forêts

Within-crown distribution patterns of white spruce in pure composition and in mixture with trembling aspen. Carr, S.R.; Luckai, N.; Larocque, G.R.; Reid, D.E.B. 2014. Écoscience 21(3-4):187-201.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36605

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.2980/21-(3-4)-3644

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Le but de cette étude était d'examiner les effets de la composition en espèces et de la partie de la cime sur la distribution du feuillage au sein de la cime ainsi que d’examiner la relation entre le taux de croissance de la surface terrière et la quantité de feuillage chez de jeunes épinettes blanches (Picea glauca) dans des peuplements purs (composés de cette seule espèce) et dans des peuplements mélangés avec du peuplier faux-tremble (Populus tremuloides). La biomasse de branches et d'aiguilles, la surface foliaire exposée, la surface foliaire spécifique et le ratio de la biomasse des aiguilles à celle des branches ainsi que plusieurs données sur l'arbre entier, incluant sa hauteur et son diamètre à hauteur de poitrine (1,3 m), ont été mesurés sur 13 épinettes blanches de 20 ans, 7 dans des peuplements purs et 6 dans des peuplements mélangés. Il n'y avait aucun effet de la composition du peuplement sur les différences entre les arbres étudiés quant aux caractéristiques des arbres entiers. Cependant, la composition (pure ou mélangée) et la partie de la cime (bas, milieu, haut) avaient un effet significatif sur la distribution au sein de la cime de la quantité de branches et de feuilles, de la morphologie et de la concentration du feuillage. Il y avait une relation positive entre l'accroissement annuel périodique de la surface terrière et la quantité de feuillage (biomasse et aire projetée) pour les épinettes blanches étudiées et cette relation ne différait pas selon que le peuplement était pur ou mélangé. Malgré l'effet significatif de la composition en espèces sur la distribution verticale au sein de la cime de la quantité de feuilles et de branches et de la morphologie du feuillage, des changements similaires de la biomasse totale et de l'aire totale du feuillage avaient des effets similaires sur l'accroissement annuel périodique de la surface terrière indépendamment de la composition du peuplement.

Résumé en langage clair et simple

Les plantations composées d’un mélange d’espèces pourraient offrir des avantages écologiques plus grands que les plantations monospécifiques. C’est entre autres le cas pour les plantations d’épinette blanche et de peuplier faux-tremble.

L’objectif de l’étude était de savoir s’il y avait des différences dans la structure de la canopée (distribution des branches et du feuillage) entre des plantation pures d’épinette blanche et des plantations contenant un mélange d’épinette blanche et de peuplier faux-tremble.

Les résultats de l’étude, qui a été menée en Ontario, suggèrent que dans leur ensemble, les caractéristiques des arbres ne différent pas entre les épinettes blanches des plantations mixtes et pures. Cependant, la distribution des branches et la biomasse foliaire dans la canopée présentent des différences significatives et positives.

Dernière mise à jour :