Publications du Service canadien des forêts

Different mixtures of Norway spruce, silver fir, and European beech modify competitive interactions in central European mature mixed forests. Bosela, M.; Tobin, B.; Seben, V.; Petras, R.; Larocque, G.R. 2015. Can. J. For. Res. 45:1577-1586.

Année : 2015

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 36603

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/cjfr-2015-0219

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

L'influence de l'écologie forestière et de la planification stratégique a gagné en importance en soutien à l'aménagement des forêts plurispécifiques pour améliorer la biodiversité. Cependant, peu d'information est disponible sur les interactions de compétition et de facilitation entre les arbres et les espèces d'arbre des forêts mixtes de sapin, de hêtre et d'épinette, surtout à cause du manque de recherche expérimentale à long terme. Pendant les années 1960, des placettes échantillons permanentes ont été établies dans l'ouest des Carpates pour mettre au point des modèles de croissance spécifiques à cette région. Les arbres de ces placettes ont été mesurés à intervalles de 5 à 16 ans à partir de 1967(68). En 2010, la position spatiale de chaque arbre sur pied dans chaque placette a été relevée. La position des souches a aussi été relevée pour obtenir les coordonnées des arbres qui ont été prélevés ou qui sont morts. Les objectifs de cette étude consistaient à évaluer l'applicabilité d'indices de compétition couramment utilisés dans les forêts mixtes de sapin, de hêtre et d'épinette et à tester si la zone de compétition des arbres change selon l'espèce et la densité du peuplement. Les résultats indiquent que le meilleur indice de compétition était fondé sur la comparaison entre la surface terrière des arbres concurrents et celle de l'arbre-sujet dans un rayon défini en fonction de la densité du peuplement et de l'espèce. De plus, le hêtre s'est avéré un fort concurrent pour lui-même, ce qui n'était pas le cas du sapin pectiné (Abies alba Mill.). Les résultats indiquent que les indices de compétition les plus simples conviennent mieux à ces forêts diversifiées puisque les indices plus complexes ne décrivent pas suffisamment bien les interactions de compétition.

Dernière mise à jour :