Publications du Service canadien des forêts

The direct and indirect effects of a glyphosate-based herbicide and nutrients on chironomidae (Diptera) emerging from small wetlands.2014. Baker, L.F.; Mudge, J.F.; Houlahan, J.E.; Thompson, D.G.; Kidd, K.A. Environmental Toxicology and Chemistry 33: 2076-2085.

Année : 2014

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 36548

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1002/etc.2657

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé en langage clair et simple

Nous avons mené une étude sur le terrain afin d’évaluer les répercussions de Roundup WeatherMaxMD, un herbicide à base de glycosate, dans des milieux humides peu profonds et de petite taille. Nous avons testé deux scénarios, soit le pire cas possible et une exposition plus réaliste sur le plan environnemental, avec ou sans ajout de nutriments (pour les deux scénarios) pour simuler les apports d’engrais. Nous avons examiné l’abondance et la composition des chironomidés (moucherons), des insectes constituant une composante importante des milieux humides et une source importante de nourriture pour les oiseaux terrestres. Nous n’avons constaté aucun effet direct de l’emploi de l’herbicide, seul ou en association avec l’épandage d’engrais. Trois mois après le traitement, soit au moment où la végétation des milieux humides était réduite par suite de l’emploi de l’herbicide et où le glycophosate n’était plus détectable, on a observé une abondance totale accrue de chironomidés émergents. Même si, à court terme, le traitement par l’herbicide n’a pas entraîné d’effet direct sur l’abondance totale ou le type d’espèces présentes dans la communauté de moucherons, des effets sont susceptibles de survenir à long terme dans le cas où l’herbicide aurait des répercussions sur les plantes des milieux humides.